Brèves de campagne Vaudaise.

Share

Vendredi 19 juin 2020

A 9 jours du scrutin les 5 listes en lice pour le second tour fourbissent leurs armes et avancent chacune dans leur ligne.

La surprise du jour est l'annonce par Bernard Genin de son soutien a la liste de Nordine Gasmi.

Pas qu'en soi cet annonce soit un fait majeur car on sait Bernard Genin retiré de la politique, mais c'est plutot que l'ex leader du PC vaudais quitte lui aussi le navire d'Ange Vidal (alors qu'il était à ses côtés durant tout le premier tour). Après le départ de la France Insoumise de ce même navire, les choses se compliquent vraiment pour "la seule vraie liste de gauche".

La seconde nouvelle c'est le lancement des lives dans les équipes de la maire et de Nordine Gasmi. Cette méthode de communication inaugurée à Vaulx-en-Velin par Stéphane Bertin, a été reprise par ses deux concurrents, tellement pressés qu'ils se sont contrecarrés tous les deux en prévoyant leur lives hier soir aux même moments. On raconte qu'Hélène Geoffroy, peu enthousiaste face à ce live, avait demandé à son directeur de cabinet Said Kebbouche de rameuté les employés de la ville pour qu'ils se connectent. Quand le règne du nombre tue le règne de la qualité.

Autre bizarrerie de la campagne d'hier, est la commémoration de l'appel du 18 juin du général de gaulle, par l'équipe de Stéphane Bertin. Ecarté de la commémoration officielle par la maire qui n'avait invité qu'elle même et son fidèle lieutenant Stéphane Gomez hier matin (pensera-t-elle à intégrer cette manifestation dans ses frais de campagne?), il a organisé une commémoration "amateur" sous la pluie relayée en live sur fb.

Enfin, du côté des verts, on rame un peu après la fausse vraie trahison de Richard Marion qui n'a pas su se vendre auprès d'Hélène Geoffroy entre les deux tours. Un nouveau tract est sorti mais pas sûr qu'ils soient nombreux à le distribuer, eux qui voulaient saborder leur liste et qui savent pertinemment que leur "coucou" ira rejoindre l'actuelle maire le 29 au matin si celle là est élue, et avant qu'elle ne s'envole pour Paris prendre son nouveau marocain de ministre macronien. Les vaudais marcheront-ils dans la combine Marion - Geoffroy ???