Pour que l’aventure continue !

Share

 

Samedi 15 juillet 2017

Entrer dans la période estivale pour une bonne partie d’entre nous c’est porter le regard sur les vacances. Et qui dit vacances,  dit faire autre chose que le train-train habituel.   Mais c’est aussi un moment propice à la réflexion.

MédiaVaulx, a achevé sa cinquième année d’existence et des questions sur son futur se posent. Ce n’est pas simple de maintenir un média qui s’évertue à présenter à ses lecteurs un écho de l’actualité locale et particulièrement sur le plan politique.

Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls à nous les poser. Mediacités, un média récent sur la scène locale a organisé à Lyon, le jeudi 6 juillet, un débat sur le rôle des médias dans notre société. Entre désamour des lecteurs, « fake news » et turbulences économiques…tout était mis sur la table. Était présent ce jour-là, parmi les journalistes Jacques Boucaud, le directeur de notre journal municipal qui cesse son activité pour prendre sa retraite. L’information, le droit à l’information, sa diffusion, son contrôle sont autant de questions qui nous concernent tous.

Il ne nous a pas échappé que notre quotidien local le progrès, lui aussi en difficulté ne traite plus que superficiellement la politique locale et risque de changer autant sur la forme que le fond.  Pourtant, il y a des choses à dire en dehors du sempiternel compte rendu du conseil municipal, lui-même, réduit à service minimum.

Les modes d’expressions changent, les réseaux sociaux deviennent incontournables et il convient d’être présent sur Facebook, sur Twiter même si ce dernier est en perte de vitesse. Il convient de se moderniser pour donner une image moins désuète même si l’important est le contenu, la convivialité et le plaisir de parcourir le blog deviennent des éléments d’appréciation. Jusqu'à présent, c’est par le bouche à oreilles que nos lecteurs découvrent MédiaVaulx, mais peut être est-il nécessaire d’aller chercher les lecteurs pour accroitre notre notoriété sur la ville. 

Les trois années à venir risquent d’être riches sur le plan local. Certains des projets que la municipalité porte vont arriver à terme et concourir à transformer la ville par exemple le PUP Gimenez au sud de la ville. L’arrivée d’un centre commercial carrefour au sein de la zone de chalandise du carré de soie devrait donner un nouveau souffle à ce secteur en pleine expansion démographique. La démocratie locale à travers ses conseils de quartier attend également un nouveau souffle. La sécurité avec la place donnée à la police municipale. Au niveau scolaire, le retour probable à la rentrée 2018 à la semaine de 4 jours. Au niveau culturel, la création de la médiathèque au Mas du taureau…

Mais c’est sur le plan politique ou les prétentions des uns et des autres vont s’affirmer au fil des mois, car dans les pensées les municipales de 2020 sont surement déjà bien présentes. Les présidentielles et les législatives nous ont apportés des bouleversements encore imprévisibles il y a 18 mois. Les municipales seront-elles la suite logique de ces deux tsunamis électoraux. Déjà nous avons que le sentiment que l’aspiration au changement est encore vivante, la suite des actions gouvernementales et le comportement du parti nouvellement créé seront sans doute déterminants pour le futur. De nouvelles formes de démocraties émergent, certains réclament des élus issus de citoyens tirés au sort au sein des électeurs de la commune afin de contrebalancer la logique des partis qui conduit à tuer le droit à l’expression des élus au sein du conseil municipal.  

Nous souhaiterions que Médiavaulx continue à être un des éléments d’information de la commune, pour cela nous avons besoin d’évoluer pour fournir plus de contenu et donner une tribune à ceux qui souhaiteraient s’exprimer par notre intermédiaire. Bien sûr, avec des règles d’usage qui diffèrent de l’habituelle expression des lecteurs présente sur quelques sites ou les propos sont parfois douteux.

Cette ouverture vers ceux qui souhaitent participer à la liberté d’expression permettra ainsi  de garantir une égalité de traitement  envers tous les acteurs de la vie vaudaise et non comme il est souvent supputé d’être à charge contre la composante socialiste et PRG de notre exécutif. Étant majoritaires aux commandes de la ville en partenariat avec « agir pour Vaulx-en-Velin » qui apparemment à travers quelques interventions se plaint de n’être associé à rien et une opposition quasi inexistante, rien d’anormal que de nombreux articles se focalisent sur des actions engagées par cette partie de la majorité qui nous interpellent. 

Il nous semble tout à fait logique en tant que citoyen vaudais de faire part à nos lecteurs de notre analyse et parfois du comportement d’élus qui sont nos représentants en s’étant engagés à travers une charte à arborer un comportement exemplaire. Savoir accepter la contraction est un acte démocratique et une preuve de maturité. Pourquoi le journal municipal et les tracts des partis politiques seraient la seule source d’information dont nous disposerions ? Parfois un manque de discernement ou une vision trop étriquée cible l’information et tend à l'orienter. 

En tant que citoyens nous avons également des questions et notre mot à dire sur tel ou tel sujet qui concerne des actions qui ont une incidence sur notre environnement. Et notre vision peut différer de celle de nos élus, soit par ce que les explications qui nous ont été données ne sont pas suffisantes, soit par ce que le projet qui est avancé peut être sujet à critique.

Les esprits chagrins sont toujours aptes à faire des procès d’intention. Ceux-ci étaient d’ailleurs beaucoup moins frileux lorsque la mandature de Bernard Genin était disséquée et certaines pratiques dénoncées contribuant sans doute à donner du poids à ses adversaires. Il est questions à se poser lorsque des personnes qui soi-disant militent pour la liberté d’expression ont beaucoup de mal a l’accepter à leur détriment. Tant que cela reste au niveau de la rhétorique nous pouvons considérer que cela fait partie du jeu démocratique.

Mais si nous avons été objet de critiques celles-ci quelquefois assez virulentes font qu’il vaut mieux conserver un certain anonymat.

MédiaVaulx souhaiterait donc se renouveler autant sur le contenu qu’au niveau de ses contributeurs. Ceux qui souhaitent participer à la vie du blog peuvent se faire connaitre en nous écrivant par l’intermédiaire du site. Contribuer peut se faire également en nous apportant des idées de diversifications,  par exemple servir de support aux conseils de quartier pour diffuser de l’information ainsi elle ne serait pas biaisée ni déformée. Notre blog peut également servir de support aux associations qui souhaitent promouvoir leur activité ou bien des manifestations. Toutes les idées sont donc les bienvenus et la pluralité également, car c’est la meilleure manière de souligner notre esprit d’indépendance n’en déplaise à certains qui souhaitent nous donner une étiquette. Ceci étant sans doute un argument facilitateur.

En attendant, nous vous souhaitons de prendre dans la mesure du possible de bonnes vacances. L’activité de Médiavaulx sera restreinte, mais pour mieux nous retrouver à la rentrée.     

V.L