Compte rendu conseil municipal du 28 novembre 2014

Share

Dimanche 30 novembre 2014

Le point principal à noter lors de ce conseil municipal est le retour de Saïd Yahiaoui et Dorra Hannachi élus d’opposition dans les débats. Il ne va pas sans dire que nous avons pu mesurer l’importance de leur présence, car les débats s’en trouvent ainsi plus animés et les remarques permettent d’apporter des précisions qui auraient pût manquer sans leurs concours. Il va sans dire que cette présence d’une partie de l’opposition devrait inciter les autres élus à faire de même d’autant que la position prise par Saïd Yahiaoui et Dorra Hannachi de quitter la séance chaque fois qu’une délibération sera portée ou concernera la délégation d’Ahmed chekhab peut être un argument retenu par toute l’opposition. En tout les cas, la présence des élus d’opposition est un plus et la visibilité prise ainsi par Saïd Yahiaoui qui ne masque pas son intention de se positionner dans la perspective des municipales de 2020 va forcement suscité des réactions.

La première remarque faite par Dorra Hannachi concerne les moyens mis à dispositions des élus ne faisant pas partie d’un groupe puisque le règlement municipal limite à quatre élus le fait de pouvoir créer un groupe. Elle insiste également sur les problèmes de correspondance qui ne suit pas et ne permet pas à l’opposition de faire son travail. En tout état de cause il n’est pas question d’ôter la parole à l’opposition répond Hélène Geoffroy. Il suffira pour eux d’envoyer un document avec les questions pour stipuler les prises de parole et les points qu’ils souhaiteraient voir traiter.

Les Vaudais ont aujourd’hui l’occasion de suivre le conseil municipal sur internet en direct, mais aussi en différer ( https://www.youtube.com/watch?v=KRavLkl952Q) ce qui est un sacré progrès il faut l’avouer et nous ne manquons pas de le préciser à nouveau. Ainsi chacun peut se forger un avis sans les limites d’une reconstitution par écrits qui parfois traite un sujet de manière partielle.

Un des points qui annonce des débats animés lors de la présentation du budget à venir concerne les investissements réalisés par l’ancienne équipe. La vision des uns et des autres différents, avec un positionnent radical de Saïd Yahiaoui qui met au défi la nouvelle majorité de faire « beaucoup mieux ». Un tableau comparatif sera présenté afin de mettre au clair la situation Vaudaise.

L’enjeu de la politique de la ville est une évolution qui ne manquera d’intéresser les Vaudais, c’est un sujet majeur dont il serait intéressant d’avoir une vision claire dans la perspective de la métropole. Nous nous posons des questions sur le fonctionnement des GPV et sur le travail fait par les chargés de mission. Ce n’est pas neutre, il s’agit de 9 personnes. Mais par-dessus tout un point majeur et structurant qui ne peut se faire sans l’avis des habitants sur les orientations de la ville pour les années à venir. Il va sans dire que la méga structure métropolitaine qui va se mettre en place va poser un certain nombre de questions avec le retrait de certaines compétences.

Une question a été posé par Stéphane Bertin sur l’éventualité de faire un bilan un peu plus exhaustif sur l’apport du SITIV qui demande la constitution d’une commission à cet effet (cliquer ici).

En dehors de cela, rien de particulier dans les délibérations de ce conseil municipal, Hélène Geoffroy n’a pas donné de réponse à la polémique lancée par Saïd Yahiaoui concernant l’abandon par la ville au groupement des jeunes entrepreneurs. Saïd Yahiaoui n’a pas relancé le sujet, pour quelle raison puisque le sujet semblait si important pour qu’un article apparaisse dans la presse.