Compte rendu conseil municipal du 28 avril 2015

Share

Mercredi 29 avril 2015

17 délibérations étaient à l’ordre du conseil municipal. Comme nous l’avions supposé, les deux points qui ont fait l’objet d’un échange entre la majorité et l’opposition concernaient les subventions aux associations et aux clubs sportifs.

Ce que nous constatons cependant, c’est l’absence de plus en plus fréquente des élus de l’opposition de Gauche. En effet, sur huit élus, deux d’entre eux seulement ont alimenté les débats. Le conseil municipal n’est sans doute pas le seul temps fort de leur ’activité politique sur la ville, mais c’est celui qui permet aux Vaudais d’entendre les avis et positions de chacun. Cette représentativité sur les bancs du conseil était pourtant sollicitée par Saïd Yahiaoui, se plaignant de ne pas disposer d’un groupe et de la parole. Alors un effort de disponibilité mesdames et messieurs. En attendant, il semble que ce soit Philippe Zittoun qui tienne la barre du bateau.

Avant d’aborder l’ordre du jour, Hélène Geoffroy a souhaité faire part aux membres du conseil municipal que des investigations sont menées par différents protagonistes pour déterminer les causes du dramatique accident qui a eu lieu sur le Boulevard Urbain Est (BUE) quelques heures seulement après son ouverture.

En effet, lundi 20 avril, un nouveau tronçon du BUE a été ouvert à la circulation sur deux kilomètres entre l'avenue Garibaldi, à Vaulx-en-Velin et le boulevard Charles de Gaulle, à Décines. Ce tronçon fait partie des 14 kilomètres de voies qui constitueront à terme, entre le Boulevard Urbain Sud à Vénissieux et la rocade est au nord de Vaulx‐en‐Velin, la véritable épine dorsale du réseau de voirie de l’Est lyonnais. Mardi, deux véhicules sont entrés en collision, l’un d’eux faisant plusieurs tonneaux avant de s’immobiliser. Les passagères blessées (quatre femmes) ont été transportées à l'hôpital. L’une d'entre elles, dont le pronostic vital était engagé, est malheureusement décédée provoquant une énorme émotion dans notre ville ou sa présence était appréciée de manière unanime. Plusieurs centaines de personnes se sont réunies dimanche 26 avril et ont marché du pont de la Soie au boulevard des Droits de l’homme afin de rendre hommage à Jihane Haddad, partie trop vite à 23 ans. La veille de son mariage.

Les éléments seront communiqués aux élus et les dispositions seront prises le cas échéant pour revoir si cela s’impose la configuration du site qui s’apparente visuellement à une voie rapide, mais limitée cependant à 50k\h rappelle Hélène Geoffroy. En attendant, une présence policière est mise en place.  

Difficile après avoir évoqué la disparition de Jihane, de revenir à des considérations plus terre à terre. Concernant les subventions aux associations, Philippe Moine c’est montré heureux du retour à une certaine normalité par l’établissement d’un dossier de demande de subvention. Cependant, son groupe s’est abstenu, car cela ne va pas encore assez loin. Citant l’exemple de l’association "Bâtir Ensemble" il estime nécessaire de vérifier l’intégrité de l’association avant d’attribuer la subvention. Même son de cloche du côté de Stéphane Bertin qui se félicite de la mise en place d’un dossier et demande pour que les choses soient claires à l’opposition de participer à la commission d’attribution des subventions. Philippe Zittoun,  s’est quant à lui montré critique sur le procès fait à l’ancienne majorité. Les subventions n’étaient pas attribuées à la tête du Vaudais, mais suivaient des règles. Il ne reste qu’à les voir pour le croire.

Concernant les clubs sportifs, c’est bien entendu la définition des critères qui a été le mobile des échanges. Anciens critères contre nouveaux critères. Hélène Geoffroy s’est engagée lors du prochain conseil municipal à analyser chacun des clubs et réaliser un comparatif.

Le conseil s’est conclu par la projection d’un petit film retraçant les différentes manifestations qui se sont déroulées pendant le centenaire du génocide Arméniens. Film très bien fait, mais qui semble avoir suscité quelques incongruités si l’on considère les bruits de couloirs du service communication. C’est vraie qu’en regardant le film avec attention il se conclurait facilement que la manifestation était réservée exclusivement aux socialistes et radicaux de gauche. Pas un seul plan ne fait apparaitre un élu d’opposition ni un élu d’ «agir pour Vaulx-en-Velin ». C’est peut-être dû au fait que certains plus malins avaient eu l’intelligence de se placer dans le champ de la caméra. Nous allons prendre le sujet à bras le corps….. En attendant si comité de censure il y a, un élément certes mineur lui a échappé…..