Ca ne badine pas dans le landernau Décinois

Share

Mercredi 2 juillet 2014

La Maire de Décines ne fait pas dans le sentimental, en refusant d’un part d’approuver les comptes administratif 2013 et d’autre part en retirant leur fonction aux 5 directeurs de service de la ville.

Le compte administratif constitue le document comptable par lequel l’ordonnateur constate les

Résultats d’un exercice budgétaire par rapport au budget primitif voté pour le même exercice et aux modifications de crédits délibérées dans les mêmes formes. Le compte administratif d’un exercice budgétaire doit être soumis pour approbation à l’assemblée délibérante de la collectivité avant le 30 juin de l’année suivante après vérification de la concordance avec les écritures du comptable public. Pour l’exercice 2013, c’est la validation des actes engagés par l’ancienne équipe socialiste qui sont au cœur du projet de délibération présenté lors du conseil municipal. Dans un climat très tendu ce dernier n’a pas été approuvé par l’exécutif UMP Décinois en raison de reports de facturation et dans la foulée la Maire Mme Fautra demande un audit des comptes. C’est peut être la meilleur façon de mettre fin à la suspicion ambiante.

A Vaulx-en-Velin, la délibération concernant Les comptes administratifs 2013 a été adopté, cependant pour mettre les choses au claire sur la situation financière, Hélène Geoffroy a présenté un bilan des besoins vis-à-vis des opérations lancées. Lire notre synthèse du conseil municipal du 26 juin 2013. Tout en marquant les faits, elle n’a pas choisie la voix du conflit.

Concernant l’encadrement de la ville, il semble que les fonctionnaires en charge des différentes directions se montrent malgré leur devoir d’indépendance politique et le service à rendre aux habitants pas très conciliants. «Les conditions d’une collaboration sereine, réactive, de confiance, ne sont pas réunies», indique Mme Fautra dans le progrès justifiant ainsi le fait que les cinq directeurs de service de la ville ont reçu une lettre de retrait de leur emploi fonctionnel, en vue d’une réorganisation des services. Solution radicale s’il en est.

A Vaulx-en-Velin, le climat est il plus serein et nos directeurs de service peut être plus enclins à faire la part des choses entre le choix politique des électeurs et leur mission au service des Vaudais ? En tout cas pour l’instant la question ne suscite pas de vagues.