Full trucks

Share

Jeudi 2 aout 2018

Le rebond de l’activité commercial est entamé sur Vaulx-en-Velin. Depuis que Madame la Mairesse est devenue présidente du conseil d’administration de l’Établissement public national d'aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (Epareca) un vent nouveau va souffler à ne pas en douter sur la ville. Si lorsqu’elle fût députée ou secrétaire d’État notre élue n’a pas réussi à obtenir le moindre centime pour les Vaudais avec sa casquette de présidente Epareca les idées vont fusées. À commencer par la création de nouveaux emplacements de vente ambulante sur le domaine public. La révolution commerciale est en marche.

Sur le site de la ville est visible un appel à candidatures pour la création de 5 food-trucks que les élus ont comme d’habitude découvert en même temps que les intéressés.

 « Ces nouveaux emplacements de restauration, destinés aux camions ambulants (ou food-trucks) viennent enrichir l'offre alimentaire, redynamiser certains quartiers et apporter un nouveau service à la population et aux usagers ». Peut-on lire.

À Vaulx-en-Velin pour dynamiser les commerces les élus misent donc sur la restauration rapide. Il faut espérer cependant que l’on sorte des camions de pizzas et ambulants traditionnels et leurs étals de merguez, hot-dogs, kebabs pour s’orienter vers une offre plus large et de qualité avec de la vraie cuisine.

Car si la restauration rapide présente quelques avantages elle a aussi des inconvénients et ce n’est pas l’élu à la santé qui nous contredira sur ce point vu le travail qu’il y a à faire sur notre ville dans le domaine de l’alimentation équilibrée. Dans les pays riches comme dans les pays pauvres, on mange de plus en plus à l’extérieur de chez soi. Une évolution qui n’est donc pas anodine en termes de santé publique. La « junk food » désigne une nourriture vite prête, grasse et sucrée, néfaste sur le plan nutritionnel si consommée trop fréquemment. Hamburgers, sandwichs, frites, sodas… : les ados adorent ! Mais ils ne sont pas les seuls : les adultes aussi sont devenus adeptes de cette alimentation pratique. Les commerces type Mac Donald prospèrent et paradoxalement, on n'a jamais été autant dans la prévention et point n’est besoin de rappeler les ravages de la malbouffe, de l’obésité et des maladies chroniques qui en sont le corollaire.

Nous espérons que la municipalité sera vigilante sur les critères d’hygiène, de propreté et tranquillité publique, mais pas qu’à proximité du lieu d’installation, tout autour également, car les consommateurs pour certains ont pris l’habitude de lâcher leur déchet dans la nature.

Apparemment, il y a eu quelques interrogations sur le choix d’un des vendeurs de glaces et de boisons qui c’est installé au parc Elsa Triolet pendant la période de festiv été. Le fait qu’une procédure soit parfaitement cadrée devrait éviter les installations sauvages.

Et une pensée pour notre planète pour que chacun d’entre prenne conscience qu’elle est en danger et que nous en sommes responsables.

https://www.youtube.com/watch?v=22D9ACdcFMQ

https://www.youtube.com/watch?v=e3z6ugJe9A4