Monsieur petite blague est de retour.

Share

 Mercredi 25 avril 2018

Pour la promotion de son livre, l’ancien chef de l’État a commencé le 14 avril, à Tulle, une tournée des librairies en France qui doit s’achever en juin. Un retour loin d’être anodin. François Hollande vient dédicacer Les Leçons du pouvoir, un ouvrage qui, selon l’éditeur, Stock, se vend très bien.

Et l’ancien président est apparemment heureux de pouvoir profiter des plateaux pour commenter l’actualité et tacler son successeur à l’Élysée et ancien membre de son gouvernement.

Il a estimé aujourd’hui sur TMC que Macron pouvait se définir comme le "président des très riches", en raison de sa réforme de l'impôt sur la fortune.

M. Macron est-il le "président des riches" ? "Non ce n'est pas vrai, il est le président des très riches", a répondu M. Hollande, invité de l'émission Quotidien.

La réforme de l'ISF, devenu un impôt sur la fortune immobilière (IFI), aboutit à alléger davantage la charge fiscale pour les "plus riches" que pour les "riches", dans la mesure où leur patrimoine se compose dans une moindre proportion de biens immobiliers, a analysé M. Hollande.

En outre, la taxation des revenus des capitaux a été abaissée à 30% maximum par M. Macron, quand celle des revenus du travail peut s'élever à 45%, a rappelé l'ancien président.

Interrogé sur la visite d'État de M. Macron aux États-Unis, et les nombreuses poignées de main ou tapes dans le dos échangées entre lui et Donald Trump, M. Hollande a jugé "étrange" le comportement du président américain.

"Emmanuel Macron est plutôt passif dans le couple", a-t-il observé.