L’étude secrète

Share

 

Lundi 1er avril 2019

Les conseils de quartier ne font pas recette malgré le second souffle qu’a souhaité insuffler la municipalité. Le renfort d’un cadre hautement spécialisé en démocratie participative, venu compléter une équipe de deux personnes n’a pas suffi à faire adhérer les habitants. Même les réunions plénières n’attisent plus la curiosité. Il faut dire qu’en finalité pas grand-chose d’intéressant ne ressort du monologue de madame la maire.

Parfois une personne tente de poser une question. Par exemple au conseil du Mas sur le fameux tramway. Il faut dire qu’après plus d’une quarantaine d’années d’attente, les âmes sont quelque peu échaudées par les annonces de ces dernières semaines. Et de demander des précisions notamment sur la question primordiale du financement. Car sans certitude sur le financement pas de réalisation. Mais pas d’inquiétude, il y a une étude secrète, aussi secrète que le fameux rapport Auroux que tout le monde attend depuis plus de 4 ans malgré la promesse faite de le distribuer à la presse et aux élus.

Car question tramway, il y a de la demande. En premier Jean Michel Aulas aimerait bien quelques petits aménagements en direction de son grand stade et de ses infrastructures actuelle et à venir. Et en général le président de l’OL se débrouille bien.

Mais le maire de Villeurbanne est aussi sur les rangs avec le prolongement de la ligne de tramway T6 (Hôpitaux Est- La Doua), qui fera l’objet d’une concertation du 2 mai au 14 juin. Le projet prévoit a priori un tracé empruntant l’avenue Henri-Barbusse, au cœur des Gratte-ciel. Face à certaines critiques, Jean-Paul Bret assure qu’au terme de différentes études conduites par le Sytral (où siège Jean-Paul Bret et pas un élu vaudais), il s’avère qu’il s’agit de l’option répondant au mieux aux objets de création de la ligne.

Comme l’a souligné également la presse dans une enquête qui fait également planer des zones d’ombres sur la promesse du futur candidat à sa succession à la tête de la métropole, il est urgent d’attendre le financement, le tracé et la date de début du projet sortent du secret.

Thomas Petragallo