The Facebook connexion

Share

 

Mercredi 22 janvier 2020

La métropole suffoque sous les particules fines et Vaulx-en-Velin sous les boules puantes.  Les habitudes de l’ancien monde sont encore bien présentes sur les terres vaudaises et la campagne des municipales 2020 ne déroge pas à la règle.

Il y a les courriers dans les boites aux lettres pour dénoncer et maintenant les réseaux sociaux pour caricaturer, voire tenir des propos diffamatoires. Et bien sûr toujours de manière anonyme caché derrière de faux profils.  

Certains d’entre eux n’hésitent pas à signer des chartes, faisant part de valeurs, de tolérance, de démocratie et pourtant dans leur comportement ils sont à l’opposer de leurs résolutions.  Avec un tel comportement il est facile de comprendre que les promesses faites par ces sinistres individus ne seront jamais tenues.  Il n’y a que le pouvoir qui les intéresse et si pour l’acquérir ou le conserver il faut dénigrer un concurrent, il faut faire preuve de bassesses, qu’a cela ne tienne.  

Dans médiavaulx, je fais part de faits, de critiques vis-à-vis de certaines décisions, de certaines attitudes et j’accepte la contradiction c’est aussi cela la démocratie.

Quand l’élu d’Europe Ecologie Les verts, Pierre Hémon s’interroge sur les dépenses faites par la présidente du Sytral pour l’acquisition d’une série de 800 carnets ou de vœux qui paraissent onéreux,  il dans son rôle de préservation des deniers publics. C’est ce rôle que j’assume.  

 https://www.lyoncapitale.fr/actualite/lyon-tcl-les-carnets-a-30-000-euros-de-la-presidente-du-sytral/

 https://www.lyoncapitale.fr/actualite/lyon-tcl-90-000-euros-le-cout-des-voeux-du-sytral/

Ce sont forcément les partisans ou les sympathisants de prétendants aux municipales qui sont à l’origine de telles pratiques. Un élu d’opposition sur son profil Facebook s’adresse à Hélène Geoffroy lui demandant de rappeler ses troupes et qu’elle dénonce ce type de pratique pour prouver qu’elle ne les cautionne pas. A moins de deux mois du scrutin le climat ne doit pas devenir délétère. 

Tout le monde parle de faire de la politique autrement, le meilleur moyen de commencer c’est de montrer du respect à tout un chacun et de s’attacher au débat d’idée.

Thomas Petragallo