Trois nouvelles villes s’inscrivent dans la collecte des bouteilles plastiques

Share

 

Samedi 16 février 2019

Le dispositif Yoyo qui incite au tri sélectif des bouteilles en plastique est né à Lyon en février 2017. Il ne cesse de se propager et arrive maintenant dans trois villes des Hauts-de-Seine. Une solution de tri collaborative récompensée par des cadeaux pour lutter contre la pollution.

 https://yoyo.eco/

Si vous triez bien vos bouteilles plastiques à Asnières-sur-Seine, Clichy-la-Garenne et Levallois-Perret, vous aurez des cadeaux.

Yoyo est un modèle collaboratif de collecte d’emballage plastique qui propose à ses utilisateurs (trieurs) des récompenses s’ils ont trié correctement.

Des places de cinéma, des billets pour aller voir des matchs de football ou encore des réductions.

Plusieurs coachs volontaires sont désignés dans les villes qui participent. Ils doivent motiver la population à s’engager dans le tri des bouteilles plastiques. « Les trieurs viennent m’apporter leur sac rempli de bouteilles plastiques, cela leur donne des points qui se traduisent en récompenses. Il y a un vrai bouche-à-oreille qui fonctionne et en plus c’est promoteur de lien social», détaille Jean Luc Pollina, coach pour Yoyo à Vaulx-en- Velin et toujours partant pour participer à tout ce qui touche de près ou de loin à l’écologie. Et grâce à des personnes comme monsieur Pollina vaulx-en-Velin est en tête des villes qui collectent.

« Certains trient, car il y a une motivation à la clef. D’autres y voient une urgence puisque le plastique est reconnu comme le grand responsable de la pollution des océans », explique Éric Brac de la Perrière, le fondateur de Yoyo et directeur d’Eco-Emballage de 2009 à 2016.

Si chacun prend conscience qu’il faut lutter contre la pollution plastique alors le pari sera réussi.

Et la ville de Vaulx-en-Velin de s’engager à apporter sa contribution en cadeaux. Bien qu’elle tarde à mettre en œuvre la promesse faite, prochainement les trieurs devraient trouver sur le site YOYO des places de spectacles. Cela permettra également de faire connaitre la ville et ses actions culturelles.

Thomas Petragallo