Election du président du SYTRAL :

Share

 Mardi 3 juin 2014

Bernard Rivalta, président socialiste du Sytral, l’autorité directrice des transports en commun lyonnais a été réélu à cette fonction par 21 voix en sa faveur sur 27 votants. C’est son troisième mandat. Georges BARRIOL Conseiller Général UMP du canton de Vaugneray a été reconduit quand à lui en tant que Vice-président avec 26 voix « pour » sur 28 bulletins exprimés.

Ce n’était pas gagné d’avance, car pour pouvoir à nouveau présider le Sytral, Bernard Rivalta devait préalablement conserver son fauteuil de Conseiller à la Communauté Urbaine de Lyon. Troisième sur la liste PS de Lotfi Ben Khelifa à Vénissieux qui n’avait pas trouvé d’accord avec les communistes, c’est grâce au score de son candidat (21,69%), qu’il retrouva son poste de conseiller communautaire, condition sine qua non pour siéger au Sytral. Son ami Gérard Collomb a fait jouer ses réseaux pour apporter son soutien à son ami en perdition allant même jusqu'à s’inviter à la table des négociations.  

Bernard Rivalta, avait fait parler de lui dans la presse sur le sujet très polémique d’un trop perçu d’indemnités (108 000 euros) entre janvier 2002 et avril 2005, qu’il s’était lui-même attribué en fixant ses propres indemnités à plus de 3200 euros/mois (Idem pour son vice président en l’occurrence Georges Barriol (46 000 euros)). C’est Béatrice Vessilier (Europe Ecologie/Les Verts) élue villeurbannaise qui avait porté, à l’époque, l’affaire devant la justice qui c’est prononcé pour le remboursement des sommes après le rejet en cassation des différents recours intentés par Bernard Rivalta. Réalité ou légende ? En 2009 un article dans un blog local faisait état d’un oubli de trente années de ses cotisations au PS. Elu depuis 1979 notre élu est un éléphant de la politique régionale

Gérard, sur le blog des Potins d’Angèle dresse un portrait peu académique de Bernard Rivalta « Le patron du Sytral n’est pas homme à bouder les petits (et gros) avantages que peut lui offrir son poste. Voiture de luxe (le plus gros modèle de chez Renault), chauffeur, restaurants, voyages au bout du monde, etc : rien n’est trop beau pour que Rivalta puisse se pousser du col et jouir du même train de vie que le maire de Lyon, ou les présidents du Conseil Général ou Régional. Il y a quelques mois, il s’est fait attribuer une carte de crédit affaire gold dont le plafond de dépense a été porté à 25 000 euros hors taxes. Là encore, aucun texte ne semble autoriser une telle pratique. Un recours devant la justice a été introduit. »

Autour du Président et du Vice-président, 16 élus du Grand Lyon et 10 élus du conseil général ont été à leur tour élus. Mais lorsqu’on parcourt la liste de ces élus, force est de constater qu’il n’y a pas de représentant Vaudais. Pourtant, les transports en communs sont essentiels comme élément structurant pour le futur de notre ville. Il est plus qu’important de faire entendre notre voix car il semble que les grands oubliés de l’agglomération lyonnaise avec pourtant quatre ZAC en cours dont celle du Mas du Taureau, sont bien les Vaudais (voir les plaintes contre le C3). Comment la voix de Vaulx-en-Velin sera-t-elle entendue au Sytral si nous n’y avons aucun représentant ? Sous l’ère Genin, c’est Alain Touleron qui assurait cette mission et portait haut les couleurs de Vaulx. C’est vrai que le résultat n’a pas été probant (il n’y a qu’à se rappeler la catastrophe que fut la mise en place de Atoubus sans discussion ni concertation avec les habitants) et ce fut de même lorsqu’il a fallu se battre pour avoir le tramway au Mas (même pas budgété d’ici 2024 !). La stratégie de Mme Geoffroy est peut-être finalement inverse et sera payante ? : n’avoir personne sur la place pour nous défendre en espérant que l’on obtiendra beaucoup « parce qu’on le Vaulx bien ». Ne rien demander pour avoir plus. Une technique originale s’il en est. Le métro c’est pour quand ?

Les Membres du bureau :

Le président et le vice-président – membres de droit :
Bernard Rivalta
Georges Barriol

Les 4 membres élus en leur qualité de conseillers de la Communauté urbaine de Lyon :
Christian Coulon
Martial Passi
Gilles Vesco
Michèle Vullien
 

Les 2 membres élus en leur qualité de Conseillers généraux :
Annie Guillemot
Alain Jeannot

Le membre élu parmi les 2 représentants des communes adhérentes:

Damien Combet 

 Les 16 élus de la Communauté Urbaine de Lyon siégeant au SYTRAL : 

Gérard Collomb (sénateur,maire de Lyon, président du Grand Lyon)
Bernard Rivalta
Michèle Vullien (maire de Dardilly)
Martial Passi (maire de Givors)
Jean-Paul Bret (maire de villeurbanne)
Sarah Peillon
Gilles Vesco
Arthur Roche (maire de Genay)
Thomas Rudigoz (maire du 5ème arrondissement)
Christian Coulon (maire du 8ième arrondissement)
François-Noël Buffet (Maire d’oullin)
Philippe Cochet (maire de caluire)
Michel Havard
Roland Crimier (maire de Saint-Genis-Laval)
Pierre Hémon
Yves-Marie Uhlrich (maire d'Écully)
 

Les 10 élus du Conseil général du Rhône siégeant au SYTRAL : 

Annie Guillemot
Alain Jeannot
Georges Barriol
Jean-Luc da Passano
Paul Laffly
Raymonde Poncet
Jérôme Sturla
Jean-Louis Ubaud
Max Vincent
Marie-Christine Burricand
 

Les deux élus représentant les communes adhérentes (hors Grand Lyon) : 

Damien Combet
Catherine di Folco