Curieuse manière de se préoccuper de l’environnement

Share

Jeudi 13 août 2015

Il y a quelque chose qui nous échappe. Personne au sein de la municipalité ou du Grand Lyon ne semble choqué par le fait de ne pas ramasser les déchets avant de couper l’herbe. Précédemment c’est en utilisant des tondeuses, mais la mode est aujourd’hui au fauchage de foin ou de mauvaises herbes à l’aide d’une nouvelle arme.  Le rotofil thermique.  

Avenue Marcel Cachin, on peut voir le résultat. Les abords sont taillés mais les déchets découpés en petits morceaux disséminés un peu partout. Au delà de la difficulté par la suite pour les ramasser (il va falloir inventer une machine spécialisée) ainsi que la perte de temps, le matériel est soumis à rude épreuve sans compter les débris qui volent de partout et qui peuvent attendre une automobile, voir un piéton. Nous aimerions avoir l’avis de notre adjoint à l’environnement sur cet aspect des choses qui nous laisse quand même dubitatif si l’on considère que nous sommes dans une entrée de ville. Bonjour l’image. 

Il semble que cet outil soit utilisé à toutes les sauces. Cela taille mais n’enlève pas les mauvaises herbes pour autant. Qui a dit que la lutte contre l’ambroisie était fondamentale ?  En tous les cas, le roto fil ne semble  pas  adapté pour cela. Certes, c’est plus rapide qu’un désherbage manuel, mais foncièrement dans quelques jours le travail sera à refaire avec vraisemblablement des plans un peu plus enracinés. 

V.L