Un Stéphane Bertin dépité...

Share

Samedi 12 septembre 2015

Stéphane Bertin toujours dans le vert. Après l’aventure sur la mise en place d’un green , commence celle de l’entretien des espaces verts. Il y a quelques semaines nous avions déjà fait un article sur une intervention de terrain de notre élu désabusé par des demandes à répétition qui ne trouvent aucun écho.

Ce dernier a donc récidivé, cette fois ci sous couvert de la presse locale.  Autant dire que Stéphane Bertin a de la suite dans les idées et est bien décidé à faire bouger les choses. Mais n’est-ce pas lutter contre des moulins à vents si la machine municipale qui semble faire défaut ne se met pas en route ?

 

Des personnalités qui comptent dans la ville ont émis quelques commentaires. Philippe Zittoun de manière ironique souligne « l’incompétence de la ville a gérer la ville et ses agents » Il a du surement vouloir dire la municiplaité et en l’occurrence l’exécutif. C’est une remarque de fin connaisseur et s’il avait assisté plus souvent aux rencontres d’habitants faites par Bernard Genin, il aurait constaté que la mécanique municipale n’était gère plus efficace lorsque son équipe était aux manettes….En tant qu’habitants nous pouvons en faire le constat.

Il y a ensuite une autre approche, Celle de l’adjointe de quartier du centre ville qui déclare en réunion de quartier suite à notre article du 7 septembre (cliquer ici) et du tas de vêtements en photo « moi je ne ferais pas comme Stéphane, je ne mettrais pas mon gilet jaune pour nettoyer. C’est pas mon problème. C’est pas à moi de le faire ».

C’est toute une différence de conception qui apparait entre les deux collègues. L’un semble vouloir être dans l’action et vouloir faire bouger les choses en les dénonçant de manière peut être un peu démagogique. La seconde parait être dans le pragmatisme et attendre que les événements se déclenchent au risque de prendre racine.

Il n’est donc par certain que la démarche de stéphane bertin, après les quelques sourires de mise suite à l’article du progrés recueille l’assentiement de la majeure partie des élus de la majorité car ils sont plus nombreux ceux qui ont le raisonnement de laisser du temps au temps.  Seulement le temps municipal n’est pas le temps des habitants et il faut l’avouer en termes de propreté, d’espace vert et d’incivilités nous n’avons pas trop envie d’attendre les promesses d’un prochain mandat. 

C.A