Les égéries de l’ordre et de la propreté

Share

Jeudi 12 juin 2014

Figures emblématiques de l’Association Vaulx-en-Velin Village (AVVV), Monique Albert et Bernadette Andrivet ne manquent jamais l’occasion de montrer que la lutte pour la propreté dans notre ville est un de leur cheval de bataille. Ce dimanche 9 juin, elles animaient sur le marché du village un stand destiné à promouvoir aux yeux des Vaudais le tri sélectif et la propreté. Aidé en cela par le Grand Lyon qui pour cette occasion a mis à disposition, brochures, magnets, sacs poubelle, …. Cette opération a recueilli l’adhésion de nombreux Vaudais, preuve s’il en est, que c’est un sujet de préoccupation. L’AVVV devant cette réussite envisage déjà de reconduire cette animation en septembre.  

La propreté est un sujet sensible dans une ville comme la nôtre et semble ne pas être encore entré dans les mœurs. Il est fréquent de voir des personnes jeter des papiers par terre comme si ce geste était naturel. Pour preuve, il suffit de se placer à la sortie de la Librairie-Bureau de Tabacs pour trouver pléthore de jeux à gratter (perdants évidemment) sur le trottoir. Il va falloir mettre une flèche pour situer la direction de la poubelle. Un arrêté préfectoral du 10/04/1980 – établit notamment la responsabilité des riverains en matière de nettoiement des trottoirs. Il spécifie que tout habitant, propriétaire ou commerçant est responsable de l’espace qui borde son bâtiment (immeuble, maison, commerce, etc.). Face aux facteurs saisonniers ou « Marchand », chacun peut agir pour conserver propre l’espace qui lui incombe.  

Le fait de jeter des papiers par terre peut être considéré comme un acte volontaire dicté par de mauvaises habitudes qui ne demandent qu’à être corrigées. Par contre, on trouve encore trop fréquemment, pour que cela puisse être considéré comme anecdotique, des dépôts d’ordures sauvages. Il faut croire que c’est super valorisant de venir en catimini jeter ses déchets dans des espaces non réservés à cet effet, parfois à quelques dizaines de mètre de la déchetterie. Dans un article récent, nous avions mentionné notre interrogation devant la situation qui perdurait depuis des années à l’entrée de Vaulx-en-Velin coté Grappinière (cliquer ici). Et bien finalement une réponse a été apporté et le lieu rendu salubre pour preuve que, même si c’est parfois compliqué, une solution peut être trouvée. Espérons pour le bien de tous que la situation sera maintenant pérenne et que nous n’aurons plus à déplorer cette vision dégradante pour une entrée de ville.