Grrrr Zéro et la grogne des habitants

Share

Mercredi 23 septembre 2015

La musique alternative ne fait pas que des heureux. Les habitants situés aux alentours du 60 avenue de Bohlen (cliquer ici) ne décolèrent pas depuis que le « gang d’individus affamés de musiques impossibles » s’est vu accorder une autorisation (temporaire) pour produire des concerts dans l’enceinte de l’espace qui leur a été octroyé. Les salles prévues pour les concerts n’étant pas achevées, c’est à l’extérieur que se déroulent pour l’instant  les prestations musicales (HLM : Hors-les-murs).

Ce qui semble poser problème et fait l’objet d’un tract,  ce n’est pas tant la musique mais le stationnement anarchique. On a beau être des adeptes de musiques alternatives, ce n’est pas pour autant que l’on prend le métro ou le tramway. D’autant plus quand les horaires ne sont pas compatibles.  Les concerts risquent de s’enchaîner pour générer un peu de thunes afin d’accélérer la remise en état des locaux qui plafonne un peu. Et manifestement le calendrier est bien rempli. Ce dernier n’apparaît pourtant pas dans l’agenda culturel de la ville. N’est pas également de la culture urbaine ?  

 

Les habitants ne sont pas contents et apparemment l’adjointe de quartier Nassima kaouha  est aux abonnés absents.   Si d’aventure l’envie leur prend de venir manifester devant la marie cela va finir par devenir un lieu symbolique.  Un gros malin finira par demander l’installation d’une baraque à frite.

V.L